La fabrication de volets battants en bois

Volets en bois

Cela faisait maintenant quelques années que je devais à tout prix remplacer les vieux volets de mes fenêtres. Mais pour différentes raisons, je l’ai fait seulement l’hiver dernier. J’ai tout changé excepté ceux se trouvant sur la façade arrière. J’ai essayé de les fabriquer moi-même.

Les acheter ou les faire soi-même ?

De par son esthétisme et son caractère chaleureux, le bois, notamment avec ses essences exotiques, fait partie de mes matériaux préférés. Malheureusement, longtemps et continuellement exposés aux variations climatiques, mes volets battants en bois ont fini par s’abîmer. Il était plus que temps pour moi d’investir dans des neufs. Et pour cette fois-ci, dans le souci de durabilité et de longévité, j’ai décidé de miser sur des modèles en aluminium.

Ce n’est pas mon matériau chouchou, mais une fois ces derniers posés, le résultat obtenu m’a tout de même beaucoup plu. Par contre, j’ai gardé les deux volets de ma chambre en bois. De plus, il n’y avait pas de risque qu’ils apparaissent comme dépareillés des nouveaux, car ces fenêtres ne sont pas localisées sur la devanture de la maison. Et dans le but de faire des économies, avec l’aide d’un ami menuisier, nous avons décidé de les fabriquer nous-mêmes.

Il faut dire que je ne suis pas très douée en travaux de bricolage, aussi je comptais laisser toute l’initiative à mon ami. Toutefois, avec de bonnes directives et les matériaux qu’il faut, j’ai tout de même réussi à assembler manuellement un battant, mais surtout sans l’aide de personne. Je suis assez fière de mon travail. La tâche est sans doute un véritable jeu d’enfant si vous êtes un bricoleur confirmé. Pour info, j’ai trouvé une vidéo qui en parle !

Les matériaux et les outillages nécessaires

Lames de parquet

Autrement, pour vous faciliter la vie, vous trouverez facilement sur le marché des lamelles de bois qui conviennent parfaitement à la fabrication de volets. Me concernant, mon copain menuisier a opté pour des lames de parquet qui ont la particularité de comporter des languettes et des rainures. Ces dernières vous seront particulièrement utiles au moment de l’assemblage. A savoir également, si l’on veut des battants solides, une épaisseur minimale de vingt-deux millimètres est fortement conseillée.

Et c’est toujours avec ces lames que nous avons confectionné les tasseaux en forme de Z qui caractérisent tant ce modèle de volet, sans oublier les deux barres de support. Pour ce qui est du choix du bois, dans un premier temps, j’étais partie sur des variétés dures comme le chêne, le châtaignier ou le merisier. Ces essences résisteraient très bien à l’agression extérieure et aux rayons du soleil. Face cependant à leurs prix élevés, je me suis tournée vers les résineux et j’ai opté pour le sapin.

Malgré tout, comme je voulais à tout prix conserver la couleur naturelle du bois, on a quand même enduit mes volets battants d’une bonne couche de lasure. Mais si vous le désirez, vous pouvez aussi les peindre dans les tons et les nuances que vous désirez. Enfin pour leur fixation, des pentures, des gonds, des vis et des boulons à bois, des crochets et des barres de fermeture seront également nécessaires.

Écrit par Jenna le dans Brico

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : yaxjetjsh8